Forteresse de Castelfranco

Castelfranco (Ph: Provincia di Savona)

Le fort de Castelfranco se trouve sur la colline du Gottaro, le promontoire qui sépare la vallée du Sciusa de celle du Pora et est situé en position stratégique, qui lui permet de dominer le littoral de la Caprazoppa jusqu'à Cap San Donato. Le complexe de la forteresse, qui remonte à la seconde moitié de XIV siècle, a subi au cours des siècles des phases alternes de destruction, reconstruction, élargissement e réduction et, actuellement, il est articulé en un plan à forme d'étoile, à étroit contact avec l'agglomération du centre de Finale à une hauteur d'environs 26 mètres au dessus du niveau de la mer.

Dans la première moitié du quatorzième siècle, dans le contexte des combats entre Guelfes et Ghibellini, on arriva à la première guerre entre les Marquis Del Carretto et la République de Gênes qui fut le vainqueur en 1341. La République décida, en 1365, la construction d'une puissante forteresse, justement Castelfranco, avec l'objectif de créer une tête de pont à l'intérieur des possessions des Marquis qui, de leur coté, tentèrent à plusieurs reprises et avec des succès divers d'en entrer en possession. La querelle ne se termina même pas à la suite de la sanglante guerre entre Gênes et Finale (décrite par Gian Mario Filelfo), qui comporta la destruction du Bourg en 1448 et, en ce qui concerne Castelfranco, de la tour centrale. Castelfranco subit de nouvelles démolitions en 1558 (révolte contre Alphonse II) et en 1564.

Après avoir été restauré, il devint résidence du baron Beccaria, représentant impérial, qui en 1602 le remit à l'Espagne. Les Espagnols firent de Castelfranco le pivot de leur système défensif: entre 1652 et 1645 ils édifièrent une puissante ceinture de forts et de bastions (portant les noms de l'Annunziata, de S. Antonio, de la Concezione, de la Mezzaluna), aujourd'hui tous détruits. Entre 1674 et 1677 d'autres travaux furent effectués sous la direction de l'ingénieur Beretta et, dernièrement, en 1681, on construit le fort de Legnì, carré avec quatre bastions, fossé et route couverte. Au XVIII siècle, à la suite de la guerre d Succession espagnole et du traité d'Utrecht (1713), Gênes put résoudre le vieux fléau et s'installer à Finale, en abattant en 1714 le Château Gavone. En ce qui concerne Castelfranco on épargna le bastion de la Mezzaluna et le donjon central de S. Bartolomé, en forme octogonale, remontant au Moyen Age. Castelfranco fut actif en tant que forteresse encore en 1745, quand il repoussa l'attaque de quatorze bateaux anglais.

Au cours du dernier siècle, il fut destiné (sous le Royaume de Sardaigne) avant à prison, après à infirmerie dans le pénitencier et il subit de grandes transformations. Sur les remparts vers la mer, S. André et S. Pierre, on bâtit les palais De Raimondi, tandis qu'après la dernière guerre les constructions internes du XIXe siècle furent démolies.

Depuis le 9 mars 1938 le château est de propriété de la Municipalité de Finale Ligure.

Le 9 décembre 2017, la nouvelle direction de Fortezza a été inaugurée. Avec son ouverture, la forteresse de Castelfranco offre un programme culturel intense qui peut être consulté sur le site www.fortezzadicastelfranco.com

Adresse: 
Via Generale Caviglia
Heures: 
Lundi - mardi et jeudi de 10h à 14h et de 18h à 22h. Vendredi - samedi et dimanche de 10h à 22h. Fermé le mercredi.
Castelfranco (Ph: Rescigno-Merlo) Castelfranco (Ph: Rescigno-Merlo) Castelfranco (Ph: Rescigno-Merlo) Castelfranco (Ph: Rescigno-Merlo) Castelfranco (Ph: Rescigno-Merlo) Castelfranco (Ph: Rescigno-Merlo) Castelfranco (Ph: Rescigno-Merlo) Castelfranco (Ph: Provincia di Savona) Castelfranco (Ph: Provincia di Savona) Castelfranco (Ph: Provincia di Savona) Castelfranco (Ph: Provincia di Savona) Castelfranco (Ph: Provincia di Savona)